Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Irrigation des cultures

Irrigation des cultures

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
L’irrigation consiste à arroser une plante lorsque celle-ci en a besoin pour rester en vie et se développer. Les besoins en eau de la plante sont assurés par la réserve en eau du sol, la pluie et l’irrigation. Sur la région Ile-de-France comme ailleurs, la nécessité d’irriguer est en constante augmentation. Les sécheresses estivales de plus en plus longues et sévères ne feront que confirmer cette tendance actuelle et à venir.
La Chambre d’agriculture est présente auprès des agriculteurs pour répondre à cet enjeu.

Donner des conseils techniques et règlementaires

Pour les exploitants ayant un projet d’irrigation comme pour les irrigants déjà en place, l’agriculteur doit être informé sur le contexte règlementaire :

  • Connaître les zones classées ou remarquables : zones en déficit quantitatif, zones naturelles protégées, zones humides, nappes d’eau souterraines réservées à l’alimentation en eau potable,
  • Respecter les règles d’utilisation de l’eau et être informer des éventuelles restrictions de prélèvement,

et être conseillé sur les aspects techniques :

  • Connaître le besoin en eau des cultures et la réserve en eau du sol (RU = Réserve Utile),
  • Etre informé sur le matériel d’irrigation et les coûts financiers,
  • Favoriser une utilisation de l’eau économe et efficace, notamment via l’utilisation des sondes de mesures d’humidité du sol (cf. photo, source : aqualis-technology.com).
 

    Assurer une gestion collective sur les zones sensibles de la Beauce et du Champigny

    Depuis 1994, des zones de déséquilibre entre les usages de l’eau et la ressource disponible ont été définies en France (les ZRE = Zones de Répartition des Eaux).

       

       

      Sur ces zones, des Organismes Uniques de Gestion Collective (OUGC) sont désignés, dont le rôle est triple :

      1. Obtenir l’autorisation unique de prélèvement, en lieu et place des autorisations individuelles des irrigants,
      2. Elaborer chaque année un plan de répartition des volumes entre les irrigants, en fonction des cultures et de l’impact des prélèvements sur le milieu naturel,
      3. Mettre en œuvre les règles de gestion collective des prélèvements en saison sèche, à l’attention de tous les irrigants, dans le but de retarder voire d’éviter la baisse importante des niveaux d’eau.

      En Ile-de-France, c’est la Chambre d’agriculture de Région Ile-de-France qui assure ces missions. Interlocuteur pivot, elle fait le lien entre les irrigants, les services de l’Etat et les multiples acteurs de l’eau.

      Participer à la préservation quantitative des ressources en eau

      L’objectif d’atteinte du bon état des eaux est fixé par l’Union Européenne depuis l’an 2000. En France, à des échelles locales cohérentes, ce sont des Schémas d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE), documents écrits, qui fixent les objectifs et les actions à mettre en œuvre. La finalité est de concilier le développement des usages de l’eau (eau potable, industrie, agriculture, ...) et la protection des milieux aquatiques, et d’obtenir une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau.
      Sur l’aspect quantitatif, le rôle de la Chambre d’agriculture est double : assurer l’accès à l’eau aux agriculteurs et participer à l’atteinte du bon état des eaux.

       

      Zoom sur ...

      La Chambre d'agriculture engagée pour la protection de la qualité de l'eau

      En Seine-et-Marne, où près de 1 000 exploitations sont concernées par un territoire prioritaire pour la protection de l’eau, la Chambre d’agriculture de Région Ile-de-France est engagée dans les démarches pour la protection de la qualité de l’eau.

      Lire la suite

      Sites utiles

      • Propluvia - la consultation des arrêtés de restriction d’eau
      • DRIEE Ile-de-France - Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie d’Île-de-France
      • SIGES Seine-Normandie - Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie