Vous êtes ici : Accueil > La Chambre > L'Agriculture francilienne > Chiffres clés

Chiffres clés

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les départements

La circonscription de la Chambre d'Agriculture de Région Ile-de-France couvre huit départements, qui sont l’Essonne, le Val d'Oise, les Yvelines, la Seine-et-Marne Paris et les trois départements de la Petite Couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne).

Quelques chiffres


•    Foncier

579 000 ha de surface agricole utile (SAU), soit 48% du territoire francilien,
SAU moyenne = 120 ha toutes filières confondues

•    Nombre d’exploitations agricoles

4838 en 2016
6506 en 2000, soit une perte de1 668 exploitations en 15 ans,
-2/3 en 45 ans, avec un impact plus marqué en maraîchage, horticulture et élevage.

•    Productions (en 2017)

83% de la SAU en céréales et oléo-protéagineux, (dont 50% en blé tendre d’hiver),
11% SAU en cultures industrielles,
2% SAU en cultures fourragères ou Prairies artificielles en temporaires,
3% SAU en jachère,

•    Classement national des productions

1er rang pour le cresson et le persil,
2ème rang pour les oignons blancs,
3ème rang pour la féverole et les fèves, la betterave industrielle, le lin textile
4ème rang pour l'orge de printemps, de pomme de terre de consommation
7ème rang pour le blé dur
8ème rang pour le pois protéagineux, le blé tendre, le colza, la laitue

•    Exploitants et main d’œuvre (en 2010)

6 347 chefs d’exploitation et co-exploitants (-18% / 2000), qui fournissent 51% du travail
18% ont moins de 40 ans et 25% sont des femmes;
les salariés permanents hors cadre familial fournissent 32% du travail, la main d’œuvre occasionnelle ou saisonnière 8%,

•    Forme juridique

44% en individuel, 32% en EARL, 16% SCEA, 3% en GAEC,

•    Commercialisation (en 2010)

13% des exploitations pratiquent une activité de diversification,
18% vendent en circuit court (34% de ces exploitations sont à dominante grandes cultures, 24% en élevage ou polyculture - élevage, 14% en maraîchage),

•    Agriculture BIO
Niveau 1Niveau 2
395 exploitations bio14e rang français
22 505 hectares bio et en conversion13e rang français
4% de la Surface Agricole Utile (SAU)11e rang français
2 561 opérateurs en aval bio3e rang français

 

Sources : Agreste RGA 2010, Enquête de structure (Esea) 2016 , Statistique Annuelle Agricole et Agence Bio

Agroalimentaire

1er bassin national de consommation alimentaire, l’Île-de-France compte 12 millions d’habitants et accueille chaque année 40 millions de touristes.
7,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires net réalisé en 2015 par les industries agroalimentaires (« industries alimentaires », et « fabrication de boissons » selon codification NAF rév. 2 (2008)) et 35,3 milliards avec le commerce de gros de produits agroalimentaires

L’Île-de-France accueille également le Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis, qui est le plus important marché agro-alimentaire au monde.  Il représente près des deux tiers de l’activité de marché de gros en France et son chiffre d’affaires, en 2019, est de 9 milliards d’euros.

1617 transformateurs Bio en 2018
839 distributeurs

L'urbanisation au coeur des préoccupations des agriculteurs

Les agriculteurs de la région parisienne sont particulièrement attentifs aux menaces que l’urbanisation fait peser sur la vie rurale. Le résultat est spectaculaire : 100 000 hectares de terres fertiles ont disparu en l’espace de 50 ans au profit de l’expansion parisienne ! Ces dernières années, ce sont 1500 hectares de terres agricoles qui sont transformées chaque année en espaces urbains.
Plus que jamais, le défi de la région est désormais de préserver un équilibre environnemental ainsi qu'un cadre de verdure appréciés par les citadins.

Répartition du territoire en Île-de-France

L'agriculture entretient 48% du territoire francilien.

 Île-de-FranceSeine et MarneYvelinesEssonneVal d'OisePetite couronne
Surface Agricole Utile579386337 82095 01984 83058 1123 605
Surfaces boisées et peupleraies en plein champ (haies et alignements d'arbres)311 772146 90579 80045 69131 3837 993
Landes (non productives, non pacagées) friches, maquis, garrigues37 68323 7105 0646 4542 38273
Sols artificialisés37 98375 66946 20342 28531 87353 072
Autres (plages, rochers, eaux, intérieurs, etc).18 5318 7134 6072 6911 5171 003
Ensemble1 196 474592 817230 693181 951125 26765 746

 

La géologie

L’Ile-de-France, fond du Bassin Parisien, apparaît essentiellement comme une aire d’accumulation de sédiments sur un socle qui s’enfonce. Les géologues constatent une alternance de terrains d’origine continentale et d’origine marine, traduisant depuis le début de l’ère tertiaire cinq invasions marines.


Quatre plates-formes structurales se sont dégagées au cours de l’ère tertiaire :

  • Plateau de Beauce (calcaire de Beauce assez perméable)
  • Plateau de Brie (calcaire lacustre très peu perméable et sable)
  • Plateau de la Plaine de France (assise marno-calcaire)
  • Plateau du Vexin (calcaire glossier)

Le climat

La région est soumise à un climat tempéré de régime atlantique avec quelques influences semi-continentales. Les températures sont caractérisées par une relative douceur et régularité, autour de 11°C en moyenne. Les 650 mm de précipitations annuelles sont très bien réparties tout au long de l’année alors que les vents sont généralement faibles.

 

Vers le haut